Quelle est l’orientation stratégique du CAFOR?

 Le CAFOR fera une rotation de sa stratégie autour du concept de travail et de formation qui donne des compétences aux jeunes. Une plus grande attention sera donc accordée à l’enseignement technique et professionnel plutôt qu’à l’enseignement universitaire formel qui délivre des diplômes à des individus qui ne sont peut-être pas utiles dans les circonstances et l’environnement qui prévalent en Afrique. L’orientation principale inclura ce qui suit:

  • devenir un organe technique pour les agences de coopération au développement en Afrique, notamment la Commission de l’Union africaine, les Communautés économiques régionales et les Nations Unies et ses institutions spécialisées dans le domaine de la communication pour le développement des compétences des jeunes et leur intégration au marché du travail africain ;
  • Développer le plaidoyer pour intégrer les composantes de communication dans le développement agricole pour les jeunes Africains, l’EFTP et d’autres politiques d’éducation et de développement des compétences;
  • Promouvoir une meilleure connaissance des faits éducatifs pour les jeunes Africains parmi les médias et les journalistes;
  • Fournir des conseils et des services de qualité aux agences de coopération au développement opérant en Afrique, notamment la Commission de l’Union africaine, les Communautés économiques régionales et les organismes spécialisés des Nations Unies, les ministères de l’éducation, de l’agriculture, du travail et des finances en Afrique. les organisations de la société civile intervenant dans l’éducation et le développement des jeunes;
  • Contribuer à l’expansion du soutien aux politiques et aux réformes dans l’éducation et le développement des jeunes;• Mobiliser des ressources financières correspondantes;
  • Créer des opportunités de développement social durable en concevant, mettant en œuvre et évaluant des stratégies de communication pour la formation et le développement des jeunes en Afrique;
  • Examiner et mettre en œuvre des stratégies de cartographie pour identifier les institutions pertinentes pour créer des emplois dans l’agriculture pour les jeunes, les écoles techniques ou les instituts tels que les instituts de formation professionnelle, en particulier les instituts agricoles;
  • Cartographier les compétences et la spécialisation de chaque institut;
  • Examiner les opportunités de renforcement des capacités africaines en agriculture et en technologie;
  • Des centres d’excellence à pollinisation croisée et leur utilisation dans d’autres instituts à travers l’Afrique;
  • Établir un laboratoire de recherche sur les questions d’éducation et de développement et utiliser les données recueillies pour les interventions du programme.

 

SHARE